Le crédit immobilier

Dans la majorité des crédits, c’est un crédit pour une acquisition immobilière pour financer un achat ou une construction d’un logement ou d’un terrain.

Il y a plusieurs types de crédit immobilier : le prêt amortissable classique (avec échéances), les prêts aidés (PTZ+, prêt conventionné, PEL, …) et les prêts complémentaires (prêt Action Logement, prêt aux fonctionnaires, …).

Les principaux critères d’études pour une demande de crédit :

Vos revenus : c’est un critère très important pour le calcul de votre crédit notamment sur la stabilité et du niveau de vos revenus ainsi que son évolution future (en général, les allocations familiales, l’aide personnalisée au logement, … ne seront pas pris en compte).
Votre apport personnel : le montant permet de déterminer votre capacité à épargner et votre capacité à contribuer au coût total du projet (frais de notaire, frais de garantie, …). Les prêts aidés peuvent également vous aider à réduire le montant total de votre projet. En fonction de votre niveau de revenu, vous pourrez éventuellement bénéficier de prêts aidés (prêt à taux zéro, prêt accession sociale, prêt 1% employeur, …)

Pour le calcul du prêt immobilier, plusieurs éléments entrent en compte notamment l’apport personnel, la durée du prêt, les taux (fixes ou variables), les mensualités, les assurances (chômage, décès invalidité), les garanties (la caution, l’hypothèque, …), les crédits complémentaires au prêt immobilier (prêt conventionné, prêt à taux zéro +, …) ainsi que les frais divers (frais de dossier). Il faut également tenir compte de vos revenus et de vos charges pour connaître votre capacité d’emprunt, le montant et la durée d’emprunt. De plus, si vous ajouter votre apport personnel vous pourrez connaître la valeur du bien que vous pouvez acheter.

L’apport personnel est important dans votre demande de crédit immobilier. Il s’agit de la somme que vous allez mettre dans votre projet auprès de la banque. Il est constitué notamment de votre épargne existante (épargne bancaire, dons familiaux, héritage reçu, …) mais peut englober également certains prêts qui permet d’augmenter l’apport personnel (prêt à taux zéro, prêt 1% logement, …). En fonction du montant, vous pourrez bénéficier dans certains cas d’un taux de crédit plus avantageux. Plus le montant est important et meilleures seront les conditions de négociation avec la banque. En général, l’apport personnel devrait être d’au moins 10% du projet, mais en pratique, les banques préfèrent les projets dont l’apport est de 20% à 30%.

En effet, l’apport personnel est un critère d’appréciation de la capacité à épargner et donc à rembourser un emprunt. En fonction de cela, on peut voir si le profil est plus ou moins risqué et par conséquent le taux d’intérêt sera plus ou moins faible.

Si vous n’avez pas d’épargne disponible et que vous êtes jeune, n’ayez pas d’inquiétude, votre situation est compréhensible. Vous pouvez toujours demander un crédit, les banques étudieront votre capacité d’emprunt avec notamment votre âge, et votre évolution professionnelle.

Par contre, si vous êtes dans le monde du travail depuis longtemps et avec des revenus réguliers mais sans épargne, les banques auront des doutes sur votre capacité à rembourser et seront plus réticentes à vous accorder un crédit.

Partager cet article :
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 + = 6

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>